La bête du Puy Sarcoui

Couverture de "La bête du Puy Sarcoui

22095822 600334713646236 5114991866258272694 o
22095845 600334570312917 5364047884707400126 o

Le décor de la prochaine enquête du commissaire Lagarde et de Sven

P1050423

Chapitre 3 "La grotte du Sarcouy" -Petit extrait

. Le marcheur fit encore quelques pas, entra dans la grotte et fit glisser son fardeau sur le sol. Ses épaules étaient douloureuses, il grimaça en faisant bouger ses bras. Insensible au froid, il s’assit par terre, sortit une flasque de sa poche de veste et prit une gorgée du breuvage . Il demeura ainsi un long moment, assis en tailleur, en communion silencieuse avec les ténèbres. 

P1050442 1

Un nouveau Lagarde en fin d'année

Il était à peine 7 heures 30 lorsqu’il sortit de son immeuble. Il faisait encore nuit, les rues étaient éclairées par les lampadaires. C’était un de ces petits matins d’hiver déprimants au froid aigre. Lagarde enfonça frileusement les mains dans ses poches, il détestait cette saison, et il appréciait de moins en moins   les fêtes qu’elle entraînait, année après année. Les fêtes du temps qui s’enfuit.

P1000674

Plus tôt dans la journée, une autre personne s’était trouvée en compagnie du monstre, elle avait entendu des murmures de voix, des raclements de chaise sur le sol et à deux ou trois reprises les voix s’étaient élevées, comme lors d’une dispute. Pendant quelques instants, elle avait été tentée de saisir sa chance et se mettre à hurler : « Au secours, on me tient prisonnière ici », mais quelque chose l’en avait empêché. La peur que le monstre descende et la tue immédiatement.. D’autre part, la personne qui se trouvait avec lui pouvait très bien être au courant de ses agissements.  Etait-il possible que son geôlier ait un complice, un autre individu aussi détestable que lui qui l’assistait dans  l’élaboration de ses crimes ? Laure l’ignorait, mais elle  le haïssait, lui et tous ceux qui le côtoyaient,  avec toute la force de son désespoir. Comme elle aurait aimé donner libre cours à sa haine face au monstre, la lui hurler à la figure, lui lacérer le visage de ses ongles… et pourquoi pas le tuer ? Elle en avait parfaitement le droit, il s’agissait de sauver sa peau..

La page 99

A L’APPROCHE DE NOEL
- Les jours passent, les fêtes approchent et nous n’avons pas progressé d’un pouce dans l’enquête. Aucune lueur d’espoir à communiquer à ces familles qui attendent et qui comptent sur nous, fulmina Lagarde.
- Du calme, boss. Nous faisons notre possible. Nous bossons pratiquement jour et nuit.
- Ce n’est pas encore suffisant. Quelque chose nous échappe, un élément.
- Mais quoi ? Ces jeunes femmes mènent une vie on ne peut plus banale.
- Justement. Il a dû se produire récemment un événement qui ne fait pas partie de leur quotidien. Il faut le découvrir.
- Nous avons épluché leur emploi du temps presque minute par minute. Si elles ont fait des rencontres, elles ne l’ont confié à personne de leur entourage. Sauf, en ce qui concerne Laure, la dernière disparue. On peut affirmer que ça fait partie de son quotidien. Elle est
100
inscrite sur pratiquement tous les sites de rencontres du net.
- Trois mères de famille, une célibataire, toutes exercent un métier différent. Elles ne se connaissent pas… commença Lagarde.
-Elles fréquentent la même piscine, ajouta Sven.
Sven s’accrochait désespérément à la « piste de la piscine ».
- Cette piste-là ne donne rien, grogna Lagarde. Des dizaines de personnes ont déjà été interrogées, sans résultat.
- Elles sont toutes blondes et coiffées de la même façon. Si on s’orientait vers leurs coiffeurs ? proposa Sven.
- Essayons. Je ne me fais pas d’illusions, mais il ne faut rien négliger.
Le boss

P1050439
P1050441

Lagarde enquêtera du côté du Puy des Goules et des grottes de Sarcoui

P1050445
P1050436
P1050430

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 14/11/2017